La qualité de l’air à l’intérieur de la maison

La qualité de l’air à l’intérieur de la maison
Nous passons 80% de notre temps à l’intérieur, découvrez les bons comportements au quotidien pour respirer un air plus sain !
> Partager cet article         

Comment améliorer la qualité de l’air intérieur ?

Nous nous sentons protégés à l’intérieur des bâtiments (domicile, bureau, école). Et pourtant, des mesures de la qualité de l’air révèlent qu’il est jusqu’à 10 fois plus pollué à l’extérieur…

Compagnie de Construction, constructeur de maisons individuelles en Rhône-Alpes Auvergne, vous livre la check-list du bien-être en endroit clos :

1) Aérer

J’aère après la douche ou le bain et je chauffe légèrement en continu pour éviter les murs froids propices aux moisissures,

J’ouvre la fenêtre de ma cuisine après chaque cuisson d’aliments,

Je crée une routine quotidienne pour ventiler les autres pièces,

Si j’achète de nouveaux meubles, éléments de décoration ou si je fais des travaux, je génére un maximum de courants d’air dans les 1res semaines !

Et bien sûr, je ne fume pas à l’intérieur de ma maison…

2) Nettoyer

Je réduis mes produits ménagers au strict minimum et j’opte de préférence pour des nettoyants naturels (vinaigre, bicarbonate…),

Je suis adepte du chiffon humide qui remplace les lingettes et les bombes dépoussiérantes,

Je fais encore plus attention à la propreté de mes sols si j’ai des animaux domestiques,

J’évite les bougies parfumées et les désodorisants,

Je lave tous les textiles d’ameublement avant utilisation,

Je prends soin de ma literie en l’aspirant régulièrement, je passe aussi mes oreillers à la machine…

3) Entretenir et veiller à la qualité de l’air à long terme

Compagnie de Construction équipe ses maisons de chauffage et de ventilation efficaces et normalisés pour un confort et une qualité de l’air maximale.

Je fais entretenir ma chaudière et mon chauffe-eau tous les ans tout comme mon système de VMC,

Pour aménager mon intérieur, je choisis les matériaux écologiques (voir notre article sur les peintures dépolluantes) ou les meubles les moins émissifs possible en consultant l’étiquetage réglementaire,

Je m’informe en continu sur les produits du quotidien (étude des magazines consommateurs…)

Les principaux polluants de l’air intérieur

Selon l’OQAI (Observatoire de la qualité de l’air intérieur), 30% de la population française est allergique et plus de 3 millions de personnes souffrent d’asthme.

La pollution dans la maison est invisible et insidieuse, les sources sont nombreuses :

Les bio contaminants : moisissures dues à l’humidité des salles de bains, eau en stagnation dans les soucoupes des plantes, acariens véhiculés par les animaux domestiques et l’homme, déchets…

Les polluants chimiques : COV (composants organiques volatils dont le benzène, le formaldéhyde) et les phtalates. De nombreuses substances nocives sont présentes dans les peintures, les colles, les solvants, les vernis, les plastiques, les revêtements, l’ameublement, la décoration, les isolants et les matériaux de construction…

Nous pouvons d’ores et déjà limiter notre exposition avec des comportements adéquats lors de l’emploi de produits ménagers et de bricolage - à utiliser dans des pièces aérées et bien ventilées.