La puissance du compteur électrique d'une maison

La puissance du compteur électrique d'une maison
Dès votre arrivée dans la maison, vous devez choisir votre fournisseur d'électricité mais aussi la puissance de votre compteur électrique.
> Partager cet article         

Une décision primordiale pour votre budget mensuel mais également pour votre confort de vie. Si la puissance n'est pas suffisante, votre compteur disjoncte. Si elle est trop importante, c'est votre facture d'électricité qui s'en trouve alourdie. Pour bien définir la puissance d'un compteur électrique, tenez compte avant tout de la superficie de votre maison, de la nature du chauffage et du nombre d'appareils électroménagers utilisés. Sans oublier la présence d'équipements comme une piscine ou un sauna qui peuvent interagir sur votre consommation. On vous explique comment choisir la puissance de votre compteur.

Les chiffres clés pour comprendre la puissance du compteur

La puissance d'un compteur électrique se mesure en kilovoltampère (kVA) alors que la puissance d'un appareil électrique est indiquée en watts. Pour s'y retrouver, sachez qu'un voltampère est égal à un watt donc un kilovoltampère équivaut à un kilowatt (kWh).

Quant à la puissance du compteur, exprimée en kVA, elle désigne la quantité d’énergie électrique consommable, disponible pour faire fonctionner tous les appareils électriques au même moment. Elle s'échelonne de 3 kVA à 36 kVA. Un compteur d'une puissance de 3 kVA est destiné aux petits logements de type studio, non chauffé à l'électricité. Les compteurs de 15 kVA à 36 kVA sont réservés aux maisons de plus de 100 m2, au moins équipées d'un appareil électrique particulièrement énergivore. Les puissances de 6 kVA et 9 kVA sont les plus répandues.

Ne confondez pas la puissance de raccordement et la puissance du compteur. La première désigne la puissance maximale qui peut arriver au compteur via le gestionnaire de réseau électrique. La puissance électrique c'est en résumé la puissance dont vous avez besoin suivant vos usages et vos équipements.

Bien évidemment, la puissance souscrite du compteur implique une différence sur le prix de l'abonnement, un des composants de votre facture avec le prix du kWh. L'option tarifaire entre aussi en compte dans le calcul du prix de l'abonnement. Suivant les fournisseurs d'énergie, le prix de l'abonnement et le prix du Kwh vont être plus ou moins élevés, sachant qu'EDF, l'acteur historique du marché, est soumis à un tarif réglementé par l'État (le tarif bleu) mais pas les autres prestataires.

Quelle puissance de compteur pour une maison individuelle ?

Lorsque vous prenez possession de votre maison individuelle, quel que soit le fournisseur choisi, vous devez décider de la puissance de votre compteur électrique selon vos besoins et vos usages.

 

Les critères pour définir la puissance du compteur

Pour résumer, pour choisir la puissance de son compteur électrique, tenez compte de plusieurs critères :

  • La superficie de votre maison.
  • Le type de chauffage utilisé (électricité, gaz, bois, pompe à chaleur...). Il est évident qu'une habitation chauffée à l'électricité, ou mieux encore grâce à une pompe à chaleur, aura une consommation électrique supérieure et donc besoin d'une puissance plus importante.
  • La production d'eau chaude électrique ou pas.
  • L'usage d'appareils électriques spécifiques très énergivores comme certains fours, une climatisation...
  • Le nombre de personnes qui vivent au foyer.

La plupart des fournisseurs disponibles peuvent vous guider ou proposent des outils de simulation en ligne.

 

Les différentes puissances appliquées aux maisons individuelles

Une puissance de 6 kVA est adaptée aux logements de moins de 80 m2 chauffés à l'électricité ou aux maisons de plus de 80 m2 mais utilisant un autre type de chauffage. À noter que c'est à partir de cette puissance de 6 kVA que vous pouvez bénéficier des tarifs en heures pleines et heures creuses. Les plages horaires sont fixées non pas par le fournisseur d'énergie mais par les communes. 

Pour une maison de plus de 80 m2, équipée de 2 ou 3 gros appareils électroménagers, et chauffée à l'électricité, une puissance de 9 kVA sera nécessaire.

Si la maison a une superficie supérieure à 100 m2, est chauffée à l'électricité et dispose d'une piscine ou d'une climatisation, une puissance de 12 kVA est recommandée.

Enfin, une grande maison de plus de 100 m2, équipée d'une pompe à chaleur et/ou d'une piscine, a besoin d'au moins 15 kVA de puissance compteur.

 

Comment changer la puissance de mon compteur ?

Les raisons de faire évoluer la puissance de son compteur sont variées : votre compteur disjoncte fréquemment, éventuel signe d'une surcharge électrique ? Vous avez changé de moyen de chauffage et êtes passé de l'électricité au bois ou, au contraire, du gaz à une pompe à chaleur ? Vous vous êtes fait plaisir en aménageant un sauna ou un hammam dans votre maison ? Toutes ces raisons doivent vous inciter à vous poser la question du changement de puissance de compteur.

Avant de contacter votre fournisseur, vous pouvez vérifier la puissance de votre compteur directement sur votre Linky en appuyant sur le bouton « + ». Si vous n'êtes pas encore équipé du compteur Linky, consultez votre facture, la puissance y est indiquée.

Une fois la demande faite auprès de votre fournisseur, tabler sur un délai de 24 heures avec un compteur Linky car l'opération se fait à distance. Sans compteur Linky, un technicien doit intervenir, ce qui engage des frais et occasionne un délai plus long.